La nuit je vis ! Publication de la synthèse « Prendre en compte les enjeux psychosociaux pour agir » 🗓

Proposé par l’URCPIE AuRA en partenariat avec France Nature Environnement AuRA, le projet La Nuit, Je Vis a pour objectif de protéger la biodiversité nocturne en favorisant par divers moyens la réduction de la pollution lumineuse. Au delà des aspects techniques d’une telle réduction, le projet s’est aussi intéressé à la compréhension des aspects psychologiques et sociologiques en jeu. Découvrez quelques-uns des facteurs psychosociaux individuels et collectifs qui prennent part dans la sensibilisation et l’action contre la pollution lumineuse. Acceptabilité des mesures de réduction lumineuse, rapport à la nuit et à l’espace, distances psychologiques mais aussi insécurité et sentiment d’insécurité sont autant de freins et leviers à prendre en compte dans des mesures de sobriété lumineuse. Rédigée par les psychologues sociales Hélène Chiron et Cynthia Cadel, cette synthèse très instructive est destinée à l’ensemble des acteurs et actrices concerné.es par les enjeux de réduction de la pollution lumineuse (élu.es, technicien.nes ou professionnel.les de l’éducation à l’environnement).

Vous pouvez télécharger la synthèse complète en cliquant ici !

Le projet La Nuit, Je Vis bénéficie du soutien de l’Office français de la biodiversité et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Photo : Lymantria dispar, Le Bombyx disparate, Crédits LCP

Planifié Accompagner les territoires >Actualité >Sensibiliser et impliquer les citoyens

Related posts